Vous êtes fumeur, et cela fait des mois que vous essayez d’arrêter de fumer, mais en vain. Dans votre quête de solutions efficaces face à cette drogue dure qu’est le tabac, vous avez essayé déjà pas mal de solutions sans gain de cause.

Vous venez d’entendre parler de l’acupuncture pour arrêter de fumer. Mais vous êtes déjà découragé(e). Après plusieurs arguments, une de vos connaissances vous a convaincu d’essayer cette méthode.

Pour une dernière fois, vous aimeriez bien essayer d’arrêter de fumer. Mais vous êtes en proie au doute. En effet, vous ne supporterez pas un nouvel échec dans votre démarche de sevrage tabagique.

Vous tombez pile-poil sur l’article qu’il vous faut ! Il vous permettra de mieux cerner tous les contours de l’acupuncture. Vous verrez comment elle permet de couper le manque physique de tabac. Et, bien sûr, il soulignera le rôle qu’elle joue dans la démarche de sevrage tabagique.

De plus, une bonne nouvelle vous attend à la fin de l’article. Allons la découvrir ensemble !

(Vous n’avez pas le temps de lire cet article ? Découvrez cette nouvelle approche du sevrage tabagique en 4 vidéos de formation gratuite)

Arrêter de fumer : l’acupuncture coupe le manque physique

Une technique très particulière d’acupuncture permet d’arrêter de fumer par sa capacité à couper le manque physique de tabac. Vous vous demandez certainement comment cela est possible.

Pour répondre à votre question, allons étape par étape et commençons par le début.

1re étape : qu’est-ce que l’acupuncture ?

L’acupuncture est l’une des cinq disciplines fondamentales et évolutives de la médecine traditionnelle chinoise qui allie prévention et guérison afin d’assurer le mieux-être des patients. Au sein de cette discipline, il existe une technique qui était utilisée en Chine pour sevrer de l’opium.

Le tabac étant une drogue dure comme l’opium, il est normal de s’intéresser à cette technique pour aider dans le sevrage tabagique. C’est ainsi que cette technique d’acupuncture est désormais vue comme une solution pour arrêter de fumer.

Avec un taux de réussite de 60 % sur 3 mois, en expérimentation en 1975 dans un milieu hospitalier, cette méthode a démontré qu’elle est l’une des méthodes les plus efficaces pour arrêter de fumer ;

2e étape : de manière pratique, comment procéder ?

Pour pratiquer l’acupuncture en vue de couper votre besoin physique de tabac, vous avez le choix entre :

  • vous faire assister d’un spécialiste qui s’y connaît en acupuncture avec aiguilles ou laser doux ; et surtout qui connaît cette technique en particulier
  • ou le faire ce vous-même en toute sécurité en optant pour acupuncture par auto massage. Mais il faut avoir appris à le faire.

Que vous en fassiez la pratique par vous-même ou à l’aide d’un spécialiste, l’acupuncture se fait sur juste sur 2 points d’acupuncture.

3e étape : comment l’acupuncture agit-elle dans le sevrage tabagique ?

L’acupuncture contribue à arrêter de fumer en coupant de manière définitive le besoin physique de tabac, et ce en 20 minutes maximum. Elle fonctionne en sécrétant les endorphines qui, une fois remontées au niveau du cerveau, saturent les récepteurs de nicotine et les déconnectent.

Cette sécrétion d’endorphines s’obtient sous l’effet de la stimulation des points d’acupuncture avec soit des aiguilles, un laser doux ou par automassage.

Les récepteurs de nicotine étant déclencheurs des symptômes de besoin physique quand ils ne reçoivent pas leur dose de tabac, leur saturation occasionne une libération totale de la demande de tabac.

N’est-ce pas génial de savoir qu’avec l’acupuncture vous pouvez désormais vous débarrasser à jamais du manque physique de tabac ?

Et bien c’est une excellente nouvelle ! C’est un grand pas de franchi. Mais pour arrêter de fumer, il reste une seconde épreuve : se défaire du manque psychique de tabac.

Cela voudra dire que, bien qu’elle soit efficace, l’acupuncture n’est pas une méthode complète qui permettra à un fumeur de se sevrer. Pour y arriver, il faudra alors l’associer avec une autre technique qui se chargera de prendre soin de l’aspect psychique.

Arrêter de fumer : la Méthode Simon coupe à la fois le manque physique et le manque psychique. Et ce n’est pas tout !

Au vu de tout ce qui précède, vous vous demandez certainement s’il existe une méthode complète pour arrêter de fumer.

Bonne nouvelle ! Il existe bel et bien une méthode complète qui permet de se défaire à la fois du manque physique et du manque psychique. C’est la Méthode Simon.

La méthode Simon est l’unique méthode qui, à ce jour, peut vous assurer un sevrage tabagique cent pour cent naturel, sain, sans risques, efficace à court comme à long terme.

C’est un programme de sevrage tabagique complet qui n’a rien à voir avec les pratiques dangereuses ou risquées comme l’hypnose Ericksonienne ou les antidépresseurs.

Cette méthode est le résultat de plusieurs années de recherches et d’expériences. Elle est une combinaison de remèdes naturels et de différentes techniques et pratiques. En effet, elle allie :

  •  la méthode d’acupuncture sans aiguilles en automassage qui vous permet de vous défaire du manque physique de tabac. Une fois que l’on vous l’a apprise, vous pouvez pratiquer l’acupression vous-même en toute sécurité, sans l’aide d’un spécialiste ;
  • des remèdes naturels puissants et efficaces. Vu les rôles importants qu’ils jouent avant, pendant et après le sevrage tabagique, il est  recommandé de les choisir avec soin en fonction de votre traitement et de leurs contre-indications
  • des techniques, exercices pratiques et méthodes pour venir à bout du manque psychique de tabac. Ils vous aideront à créer de la volonté, plus de confiance en vous-même. Et ils développeront votre potentiel, ainsi que votre capacité à venir à bout de vos peurs et doutes ;
  • un suivi d’un an pour vous soutenir et vous aider dans cette démarche du choix de vivre.

C’est un programme à nul autre pareil, mis en place pour vous aider dans votre lutte contre le tabac. Si pour vous, votre vie a du prix, alors l’heure n’est plus à l’hésitation. Il faut agir tout de suite.

Découvrez dès maintenant la Méthode Simon.

2 replies
  1. Daniel GANEFF
    Daniel GANEFF says:

    Bonsoir
    Je souffre de la BPCO et j’ai 70 ans.
    Il est plus que temps que je cesse complètement de fumer, car j’ai des crises de plus en plus souvent et de plus en plus fortes de toux, de respiration et d’angoisse au moment du coucher.
    Je suis résident en Espagne près d’Alicante.
    Connaissez-vous des collègues praticiens dans cette ville, qui traitent par les points chiapi ?
    Cela me serait vraiment très utile et nécessaire.
    Merci de votre aide.
    Cordialement,
    Daniel GANEFF

    Reply
    • admin8880
      admin8880 says:

      Bonsoir Daniel, Bien qu’ayant formé pas mal de thérapeutes en France, ce n’est pas encore le cas en Espagne.
      Par contre, je vous apprends dans ma méthode en ligne à pratiquer cette méthode sur vous-même, et donc à couper net le manque physique.
      Comparé à une séance en cabinet, vous profiterez aussi de 26 outils supplémentaires pour gérer toutes les difficultés d’un sevrage, et le manque physique n’en est qu’une partie.
      Inscrivez-vous sur ma formation gratuite (le liens d’inscription est partout sur mon site), et découvrez ma méthode.

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *