Si vous lisez cet article, c’est que vous êtes à la recherche de plus de vérité sur le patch pour arrêter de fumer.

Si vous l’avez déjà utilisé, j’imagine que ça n’a pas marché pour vous. Sinon, vous ne seriez pas en train de lire cet article !

Et si vous comptez l’utiliser, vous avez besoin de comprendre quelle est son utilité mais aussi quels sont ses limites.

Sans langue de bois, cet article vous livre, chiffres à l’appui, des informations sur la réelle efficacité du patch nicotine et autres substituts nicotiniques.

Si vous en avez marre de vous faire avoir, et si vous voulez arrêter de fumer une bonne fois pour toutes, lisez-le !

(Pas le temps de lire cet article ? Découvrez cette nouvelle approche du sevrage tabagique en vidéo ICI)

Comment un patch de nicotine anti-tabac est censé vous aider à arrêter de fumer ?

Un patch anti-tabac est un dispositif médical qui permet de diffuser en continu un certain dosage de nicotine dans votre sang.

Il est censé vous aider à arrêter de fumer grâce à l’élimination de tous les symptômes liés au manque de tabac lors de votre sevrage.

Mais si ce substitut nicotinique était si efficace, pourquoi l’étude réalisée en avril 2005 par le Centre Fédéral d’Expertise des Soins en Belgique n’a pu démontrer qu’un taux de succès de 7 % ?

Voici mot pour mot les conclusions de cette étude : « Les traitements nicotiniques de substitution ne permettent qu’à un fumeur sur 14 de se désaccoutumer sur 1 an, soit un taux de 7 % ».

Autrement dit, sur 100 fumeurs, à peine 7 arrêteront de fumer grâce aux patchs, gommes ou sprays anti-tabac à la nicotine. C’est si peu ! Mais pourquoi une si faible efficacité ? 

Pour en comprendre les raisons, il vous faut découvrir la vérité sur la nicotine sur la véritable cause de l’addiction au tabac, et sur le patch anti-tabac.

1) La vérité sur la nicotine

La nicotine est responsable de la sensation de plaisir au niveau du cerveau. Mais elle ne fait pas que ça, elle :

  • Accélère le rythme cardiaque et augmente la pression artérielle,
  • Et favorise une meilleure concentration intellectuelle

En réalité, la nicotine est certainement le produit le plus naturel et le moins toxique dans vos cigarettes.

Mais surtout, la nicotine, à elle seule, n’a aucune propriété addictive.

Contrairement à ce qu’on prétend, elle n’est ni anxiolytique, ni antidépressive. Or, c’est cette propriété qui vous rend totalement accro au tabac.

Donc, si la nicotine, à elle seule, ne vous rend pas accro au tabac, qu’est-ce qui crée une telle addiction ?

2) La vérité sur l’addiction au tabac

En 2009 l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) a réalisé une étude fondamentale sur l’addiction au tabac.

En voici les conclusions : « C’est l’association de la nicotine avec un additif très particulier qui fait de votre cigarette une véritable drogue dure ».

Statistiquement, il est plus difficile de se sevrer de cette drogue que de toutes les drogues les plus connues pour leur addiction.

3) La vérité sur le patch nicotine

Lorsqu’on réalise que c’est l’association de deux substances qui rend le tabac aussi addictif, tout s’éclaire et tout s’explique.

On comprend ceci : si les patchs anti-tabac, la cigarette électronique et autres substituts nicotiniques ont de si faibles taux de succès, c’est parce qu’ils ne contiennent que de la nicotine.

Si leur utilisation s’avère efficace pendant quelque temps (en général 2 ou 3 semaines), c’est parce que l’additif auquel vous êtes accro ne s’élimine totalement de votre corps que 2 ou 3 semaines après l’arrêt du tabac.

Donc, pendant ces 2 ou 3 semaines, à chaque fois que l’ex-fumeur se sert de son patch anti-tabac, la nicotine entre en association avec cet additif contenu dans son sang ; ce qui lui permet de satisfaire son addiction et calme le manque.

Mais dès que cet additif est totalement éliminé, les sensations de manque ressurgissent ! Parfois, elles sont encore plus fortes que par le passé ; ce qui pousse le fumeur à se jeter avidement sur une « bonne » cigarette !

Et s’il vous faut une preuve supplémentaire sur le fait que l’addiction vient de l’association entre l’additif en question et la nicotine, pensez aux cigarettes sans additifs.

Les personnes, qui sont passées par ce type de cigarettes relatent souvent cette sensation de ne rien fumer, cette impression de vide dans leur cigarette ; et pourtant, elles fument toujours du tabac, et donc de la nicotine ! Elles sont sous nicotine 24h sur 24.

Alors, si le patch anti-tabac n’est efficace que pendant quelques semaines, pourquoi continuer à ne traiter les fumeurs qu’avec ça ?

Une méthode plus efficace que les seuls patchs pour arrêter de fumer

Il existe en fait cinq catégories majeures de difficultés qu’une méthode d’arrêt du tabac devrait prendre en compte :

  • Le passage de la décision à l’action
  • Le manque physique
  • Le manque psychique
  • La prise de poids
  • Et les récidives

Par conséquent, la méthode idéale ne serait pas composée d’une seule technique ou d’un seul remède.

Elle serait composée d’une technique, d’un remède naturel, d’une méthode ou d’un exercice pratique pour chacune des difficultés, chacun des obstacles que le fumeur rencontre lors de son sevrage tabagique.

Et parmi ces remèdes naturels les plus efficaces, le patch nicotine n’est que l’un d’entre eux.

Cette méthode contiendrait également un minimum de théorie ; ce qui vous permettrait de comprendre exactement ce que vous fumez ; ce qui vous permettrait également de découvrir cet additif qui, combiné avec la nicotine, vous rend si accro à la cigarette.

Cette méthode existe. Elle s’appelle la Méthode Simon. Et elle a déjà sauvé des milliers de fumeurs.

C’est un véritable programme pour arrêter de fumer. Découvrez-le maintenant !

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *