Les symptômes dus au sevrage du tabac peuvent faire de votre sevrage tabagique un véritable enfer. En quoi consistent-ils ? Pourquoi se déclenchent-ils ? Quels sont les plus supportables d’entre eux ? Quels sont les pires ? Comment les adoucir ou les éviter ?

Trouvez ci-dessous des réponses professionnelles à ces questions !

(Pas le temps de lire cet article très intéressant ? Suivez cette formation gratuite en 4 vidéos, et découvrez une nouvelle approche du sevrage tabagique)

Arrêt du tabac et symptômes de manque de nicotine

La nicotine n’est pas la cause première de l’addiction au tabac. Mais lorsqu’un fumeur en est privé, certaines de ses propriétés provoquent des symptômes désagréables qui durent un certain temps :

  1. Tout d’abord, la nicotine étant un psychostimulant, lorsqu’elle était encore dans l’organisme du fumeur, elle agissait  un peu comme le café. Son absence est donc susceptible de provoquer une baisse de vitalité d’esprit et/ou des difficultés à se concentrer,
  2. Ensuite, la nicotine a une action coupe-faim sur l’organisme du fumeur. Par conséquent, en plus du goût et de l’odorat qui revient, votre appétit augmente.
  3. Enfin, la nicotine accélère le transit intestinal. Il est donc possible de souffrir de constipation au début de l’arrêt du tabac.

Arrêt du tabac et symptômes de manque de drogue

Saviez-vous qu’il y a un additif dans le tabac qui, associé à la nicotine, provoque une addiction plus importante que la plupart des drogues de la rue ?  Je vous le dévoilerai bientôt. Promis !

En attendant ce jour, croyez-moi sur parole : le tabac est une véritable drogue physique et mentale.

De ce fait, l’arrêt du tabac va entraîner de véritables symptômes de manque, comme chez tout toxicomane. Parmi ces symptômes, vous trouverez :

  • De l’irritabilité, de la mauvaise humeur, et de l’agressivité,
  • Des envies obsessionnelles de refumer,
  • Des envies d’aliments sucrés,
  • De la fatigue,
  • Des insomnies etc.

Vous savez ce qui est le plus incroyable dans tout cela ? C’est qu’il suffit d’une seule bouffée de cigarette pour mettre fin à ces symptômes. Cela vous montre la puissance de cette drogue si particulière dont le manque fait tant souffrir lors de l’arrêt du tabac.

Arrêt du tabac et symptômes de perte

Le sevrage tabagique est très souvent vécu comme une perte, parfois équivalente en intensité à celle que l’on ressent lorsqu’on perd un être cher.

De toutes les pertes que j’ai pu avoir dans ma vie (heureusement elles n’ont pas été trop nombreuses),  la plus dure a été celle de la cigarette.  J’ai vécu mon sevrage tabagique dans le chagrin. Finalement, au bout d’un mois, la vie a repris le dessus. Ouf !

Vivre l’arrêt du tabac comme une perte  déclenche une ou plusieurs des émotions suivantes :

  • Dépression,
  • Chagrin,
  • Anxiété,
  • Colère,
  • Désespoir.

Mais ce n’est pas tout : parfois, ces émotions douloureuses peuvent se cumuler avec des sensations physiques désagréables : douleurs dans le dos, oppression dans la poitrine, maux de tête, douleurs aux dents, etc.

Notez qu’ici, les symptômes peuvent être aussi variés et différents que vous l’êtes d’une personne à une autre.

Arrêt du tabac et symptômes de récupération du corps

À l’arrêt du tabac, le corps cherche à récupérer son plein potentiel. Ses efforts se manifestent alors par des symptômes tels que :

  • Une toux grasse,
  • Le nez qui coule,
  • Des étourdissements,
  • Des vertiges,
  • De la fatigue etc.

Tenez, par exemple, le nez qui coule et la toux grasse sont deux symptômes qui aident le corps à effectuer un grand décrassage bronchique.

Les étourdissements et vertiges sont dus au fait que le corps reçoit soudainement une grande quantité d’oxygène, quantité qui lui avait manqué pendant des années !

Il en est donc heureux ; mais ça lui fait quand même un peu « tourner la tête ». Il aura besoin d’un peu de temps pour s’habituer à nouveau à en recevoir une quantité si importante.

La fatigue, quant à elle, peut être due aux carences en certaines vitamines que le tabac a littéralement grillées.

Avec une alimentation saine, tout rentrera dans l’ordre.

Comment venir à bout des symptômes dus au sevrage du tabac ?

Ci-dessus, nous avons décrit plusieurs symptômes provoqués par l’arrêt du tabac, n’est-ce pas ?!

À présent, vous devez savoir ceci : ces symptômes peuvent être classés en 2 catégories :

  • Les plus tolérables, les moins importants
  • Les pires, oui je sais toujours de ce d’autres choses dont se les plus douloureux

Voyons comment venir à bout de chacun d’entre eux :

1.Comment venir à bout des symptômes les plus tolérables, les moins importants

Vous avez de la chance, car les symptômes les plus tolérables, les moins importants, sont ceux qui semblent inévitables. Ils se rapportent aux deux catégories suivantes : l’arrêt de la nicotine, et la récupération du corps.

Vous pouvez, face à ces symptômes, choisir de ne rien faire : vous pouvez vous contenter de laisser la nature réparer les dégâts.

Mais vous pouvez également décider d’éviter ou d’adoucir le maximum d’entre eux :

  • En mangeant plus sainement et en augmentant vos quantités de fruits et légumes. Ainsi, vous récupérerez plusieurs vitamines dont la C grillée par le tabac,
  • En faisant un peu d’exercice ; cela accélérera le décrassage de votre organisme,
  • En mangeant plus de fibres, de son, de pruneaux, des graines de lin ou du raisin afin de réguler votre transit intestinal,
  • Tolérant les quelques kilos récupérés lors de l’arrêt du tabac si vous vous mettez à manger plus, sachant que vous pouvez éviter la prise de poids grâce à un remède naturel efficace s’il est pris dès le début du sevrage.

2. Comment venir à bout des pires des symptômes dûs à l’arrêt du tabac

Ici aussi, vous avez de la chance. Pourquoi ? Parce qu’à force d’études, de recherches, et de tests, j’ai pu trouver des remèdes majeurs aux pires des symptômes dus à l’arrêt du tabac :

Les  remèdes majeurs aux symptômes du manque de drogue

Il existe une méthode traditionnelle chinoise utilisée à l’origine pour le sevrage de l’opium. Elle était autrefois pratiquée aux aiguilles. Mais depuis de nombreuses années maintenant, je la pratique au laser en cabinet ou je l’enseigne l’utilise en automassage – ou acupression –  dans ma méthode en ligne.

En moins de 20 minutes, cette technique vous évitera de subir tous les symptômes douloureux liés au manque physique de tabac.

Les remèdes majeurs aux symptômes de perte ou de manque psychique

Si vous voulez éviter de souffrir du manque psychique et des symptômes de perte, il vous faut agir directement sur vos pensées quant à votre sevrage tabagique.

Cela peut sembler étonnant, mais votre sevrage tabagique sera un véritable enfer si :

  • Vous avez peur de souffrir,
  • Vous avez peur de rechuter,
  • Vous doutez de vos capacités et n’avez pas confiance en vous-même.

Mais si au contraire, votre esprit est libéré de ces pensées, votre sevrage tabagique sera beaucoup plus facile.

Si en plus, vous vous donnez les moyens d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés, vous vous débarrasserez encore plus vite de la cigarette.

Mais comment passer d’un état de doute et de peur à un état serein et calme face au sevrage tabagique ?

Comment passer à un état de certitude quant à vos capacités à en finir avec le tabac sans souffrir ?

En mettant le paquet ! Non pas avec une seule technique un seul remède, mais avec une technique, un remède naturel, une méthode ou un exercice pratique pour chacune des difficultés, chacun des obstacles que le fumeur rencontre lors de son sevrage tabagique.

De plus, cette méthode vous dévoile comment couper net vous-même le besoin physique de drogue. 

Sans compter le fait qu’elle vous propose un suivi en ligne. C’est la méthode que vous avez toujours recherchée. Elle est maintenant à votre portée.

Elle s’appelle la Méthode Simon. Et elle a déjà sauvé la vie de milliers de fumeurs.

C’est un véritable programme pour arrêter de fumer bien plus facilement que vous ne l’imaginez. Découvrez-le maintenant !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *