Dans le cadre du sevrage tabagique, il est recommandé de se faire suivre par un spécialiste, notamment un tabacologue. Ce dernier aura pour mission de vous accompagner durant cette période en vous fournissant les moyens, le traitement et l’assistance nécessaires.

Toutefois, on peut se demander si les moyens et le traitement qu’il met à votre disposition sont vraiment efficaces.

Quels sont les outils qu’il utilise et est-ce qu’il n’existe pas d’autres traitements qui sont plus efficaces ?

(Pas le temps de lire cet article très intéressant ? Alors suivez cette véritable formation en sevrage du tabac, entièrement gratuite, en 4 vidéos)

Dans cet article, nous apporterons les réponses à ces questions. Par ailleurs, nous dirons aussi quelle est la meilleure solution entre la Méthode Simon et le tabacologue.

Le tabacologue : qui est-ce et quels outils utilise-t-il pour faire cesser la cigarette ?

Le tabacologue est un professionnel de santé spécialisé dans le suivi d’un fumeur durant le sevrage de la cigarette. Il s’agit donc d’une personne ayant étudié la tabacologie dans une faculté de médecine, et ayant un Diplôme Inter-Universitaire (DIU) dans ce domaine.

Les missions du tabacologue sont assez variées. Tout d’abord, il s’occupe de la prévention du tabagisme. En raison de sa formation, il peut apporter des informations claires et fiables sur la consommation de la cigarette surtout auprès des jeunes.

Par ailleurs, il s’occupe aussi de la formation des auxiliaires de santé qui n’ont pas de formation dans ce domaine.

Enfin, et ce n’est pas la mission la moins importante, il apporte assistance aux fumeurs, afin de les aider à guérir de leur dépendance à la cigarette. Dans ce cadre, il a donc un rôle de conseil et de guide pour amener les fumeurs à réussir leur cure.

Dans cette optique donc, ce professionnel de la santé se sert de divers outils thérapeutiques afin d’aider ses patients.

Entre autres outils thérapeutiques, on peut citer les substituts nicotiniques comme le patch anti tabac. Il s’agit d’un dispositif qu’on colle sur la peau.

Ce dispositif se charge alors de diffuser continuellement dans l’organisme de la nicotine à une dose contrôlée. C’est un dispositif créé par des laboratoires pharmaceutiques. 

Il est censé supprimer de votre organisme tous les symptômes de manque durant votre cure.

Un autre outil thérapeutique est l’utilisation des thérapies cognitives et comportementales comme l’hypnose Ericksonienne. Cet outil permet d’entrer dans l’inconscient du patient, afin d’y injecter des suggestions pour l’aider à moins souffrir du manque pendant son sevrage.

Par ailleurs, cet outil vise aussi à empêcher le fumeur de rechuter grâce à diverses manipulations mentales.

Cette dernière méthode est souvent accompagnée d’un autre outil. Il s’agit de l’utilisation de psychotropes comme les antidépresseurs. Ce sont des substances qui ont pour but d’agir sur l’état du système nerveux, afin de modifier l’activité psychologique et mentale.

Tout cela paraît bien beau, mais est-ce que ces outils et méthodes de sevrage sont vraiment efficaces ? Quels sont leurs effets secondaires sur vous ? Le tabacologue est-il vraiment le mieux placé pour aider au sevrage ou existe-t-il de meilleures méthodes ?

Tabacologue et Méthode Simon : pourquoi est-il préférable d’avoir recours à la deuxième solution ?

Les méthodes utilisées par le tabacologue pour vous aider à vous sevrer sont certes les plus fréquentes, mais elles sont pour le moins inefficaces et peuvent parfois se montrer dangereuses.

Le patch antitabac demeure, encore de nos jours, le traitement le plus populaire dans le sevrage de la cigarette. Paradoxalement, figurez-vous qu’il n’a qu’un taux de réussite de 7 % sur six mois.

Il n’est donc pas efficace dans un traitement à long terme. La raison est toute simple.

En effet, le patch antitabac diffuse uniquement de la nicotine dans votre sang. Mais le fait est que la nicotine en elle-même n’est pas addictive.

La nicotine qui est consommée par l’intermédiaire du patch antitabac n’est pas anxiolytique ni antidépressive. Ainsi, elle ne comble pas la sensation de manque.

En fait, la dépendance due à la consommation de la cigarette provient de l’addition de la nicotine avec un additif très particulier. Cet additif reste dans l’organisme jusqu’à deux à trois semaines après la dernière cigarette. Ainsi, dans cette période, le patch antitabac se révèle efficace.

Mais une fois que l’agent additif disparaît de l’organisme, le patch antitabac n’est plus efficace, et les symptômes du manque apparaissent.

L’hypnose Ericksonienne, quant à elle, présente un risque certain pour votre santé mentale. Il faut savoir que c’est votre mental qui vous permet d’agir et d’interagir au quotidien.

Cependant, votre mental contient aussi des zones d’ombre qui cachent vos douleurs, vos souffrances et vos pulsions les plus secrètes. Ces zones sont des bombes à retardement qu’il ne faut surtout pas perturber.

Cependant, force est de constater que l’une de ces bombes peut être déclenchée accidentellement au cours d’une séance d’hypnose Ericksonienne. Cela peut provoquer chez vous de terribles souffrances ou des perturbations psychiques ou comportementales.

Enfin, les antidépresseurs constituent la pire alternative pour le sevrage. Ces médicaments vous désinhibent complètement. Ils font sauter les barrières dans votre mental qui vous protègent de vos plus bas instincts.

En consommant ces produits, vous risquez donc de vous retrouver livré à vos pulsions.

Toutefois, ne vous affolez pas. Il existe la Méthode Simon. Il s’agit d’une méthode naturelle, totalement inoffensive et efficace pour vous sevrer du tabac.

Ce traitement est une combinaison de méthodes, remèdes naturels, techniques et exercices, qui forment ensemble un authentique programme de sevrage.

Tout d’abord, cette méthode comprend l’apprentissage de l’acupression. Il s’agit là d’une extraordinaire méthode traditionnelle chinoise.

Celle-ci vous permettra d’éradiquer chez vous le besoin physique de tabac.

Le programme comprend aussi des remèdes naturels particulièrement efficace qui vous aideront à faire la différence pendant votre sevrage. Par ailleurs, le traitement prend aussi en compte la gestion du manque psychique du tabac.

Cela se fait à travers des exercices pratiques, des techniques et des méthodes très puissantes, qui utiliseront à fond votre potentiel et celui de votre mental.

Enfin, vous bénéficiez avec cette méthode d’un suivi personnalisé pendant un an. Tout est fait pour que vous ne vous sentiez pas seul (e).

À travers tout ce qui précède, il est clair que la Méthode Simon est celle qu’il faut choisir. Cette méthode vous aide à vous sevrer facilement, efficacement et sans aucun risque pour votre santé.

Plutôt que d’aller expérimenter les outils potentiellement dangereux et souvent inefficaces du tabacologue, optez pour la Méthode Simon afin de prendre votre vie en main.

Découvrez-là au travers d’une véritable formation gratuite.

Voilà, avez-vous des questions ou des préoccupations sur le tabacologue et la Méthode Simon ? Si oui, merci de les partager avec nous dans les commentaires ci-dessous !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *